Dhafer Youssef \\ Diwan Of Beaty & Odd

Cette semaine je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous le dernier album de Dhafer Youssef. Maître de l’oud, vocaliste hors pair et génie créateur d’un jazz nouveau, Dhafer Youssef juxtapose comme personne avant lui la musique ancienne, mystique et hypnotique du soufisme avec la texture du jazz actuel.

Nous l’avons découvert un jour d’automne, il y a quasiment 6 ans jour pour jour avec “Abu Nawa Rhapsody”, et on se souvient encore de l’effet que ça nous a fait. Un coup de foudre immédiat. Un besoin d’écouter, réécouter et réécouter encore cet album pour en saisir tous les détails et savourer chaque note. A la première occasion venue, nous nous sommes donc empressés d’aller l’écouter au Conservatoire de Courbevoie l’année suivante. A peine a-t-il commencé à chanter qu’une émotion intense s’est emparée de nous. La pureté de sa voix, l’agilité de ses doigts, la finesse de ses arrangements nous ont touchés comme jamais.

Aujourd’hui Dhafer Youssef nous offre un nouveau bijou, “Diwan of Beauty & Odd”, son sixième album sorti le 16 septembre. Dédié à Damas et au contexte syrien, il a été composé en Inde et enregistré l’hiver dernier au studio SearSound à New York. Il y est entouré de la crème des musiciens de jazz américains avec entre autres : Mark Guiliana (son fidèle batteur), Ben Williams (contrebasse), Ambrose Akinmusire (trompette), et Aaron Parks (piano).

“Le groove est le signe de la vie.” - Dhafer Youssef

Dhafer Youssef est né le 19 novembre 1967 à Teboulba, un village de pêcheurs du centre-est tunisien. Enfant d’une modeste famille, il est issu d’une longue lignée de muezzins. Pour lui, la maîtrise de la performance vocale est un héritage. Dès son plus jeune âge, son grand-père l’a initié au récital coranique. Ainsi a-t-il commencé à découvrir le potentiel de sa voix : une vocation était née.

Très jeune, il développe un intérêt pour le jazz qu’il écoute en cachette durant sa scolarité. Il  quitte plus tard la Tunisie pour commencer des études et une carrière dans le jazz et vit depuis 1990 en Europe, la plupart du temps à Paris ou Vienne.

Au fil des rencontres, il y façonne ce qui fera son style et sa renommée, une musique nourrie de traditions soufies, de lyrisme arabe, d'influences multiculturelles et d'une instrumentation puisée dans le jazz et l'improvisation.

“Je me vis comme une réceptacle de quelque chose. Nous croyons jouer d'un instrument, mais nous sommes l'instrument. La seule question qui importe est de savoir qui joue de nous.” - Dhafer Youssef

Le terme “Diwan”, signifiant à la fois un recueil de poésie chantées et une cérémonie religieuse alliant musique et danse transcendantale, se retrouve dans les compositions de ce disque. Les nombreuses successions entre passages mélodiques hors du temps et puissantes rythmiques passionnées rappellent alors ce côté rhapsodique qu’il affectionne tant.

En cela se situe l'essence de cet album, dans l'exploration de la beauté et de l'étrangeté. Étrangeté qui s'incarne dans l'une des particularités de la musique de Dhafer Youssef : l'usage fréquent de métriques complexes – “odd” définissant aussi “impair” - créant ainsi des tensions palpables.

“Pour créer de la belle musique, il faut aussi utiliser des choses bizarres, qui peuvent paraître laides. La plupart des musiciens utilisent la rythmique paire, cela groove et c'est beau mais c'est aussi répétitif. Utiliser un rythme impair oblige le compositeur à d'autres explorations, ouvre d'autres fenêtres.” - Dhafer Youssef

“Diwan Of Beauty & Odd” présente toutes les caractéristiques qui ont fait de lui un artiste exceptionnel : de belles mélodies, une performance vocale sincère chargée d’un groove poignant et, comme tous les musiciens qui l’accompagnent, une maîtrise instrumentale parfaite.

Après le superbe album “Birds requiem” qu’il avait consacré à la mort de sa mère, Dhafer Youssef semble ici renaître. Porteur de secrets soufis qu’il nous livre avec grâce, c’est un album dont on écoute la peau vibrer. Un album qui regarde vers le ciel et vous entraîne avec une force vitale irrésistible.

“Diwan of Beauty & Odd” est bien plus que la somme de tous ses titres pris séparément. Il vaut par son ensemble et s’impose comme un tout insécable. A écouter de A à Z donc, sans interruption.

Ecoutez “Diwan Of Beauty & Odd” sur Deezer :

  1. Fly Shadow Fly
  2. Of Beauty & Odd
  3. Delighfully Odd
  4. Al-Akhtal Rhapsody, Pt.1
  5. Al-Akhtal Rhapsody, Pt.2
  6. Al-Akhtal Rhapsody, Pt.3
  7. Longing & Saltation Journey
  8. Cheerful Meshuggah
  9. 17th Flyways
  10. Ode “Melancholia”
  11. Diving In The Air

Pour en savoir plus sur Dhafer Youssef

Retrouvez Dhafer Youssef sur scène le 14 avril 2017 à l’Olympia